Compte-rendu – Les foulées du Tram

À l’occasion de l’édition 2017 des Foulées du Tram,  nous avons constitué une grande équipe Sobhi Sport/We run in Nantes. Au programme ?  14,2 km, de Basse Goulaine au cours Saint Pierre. Voici quelques récits.

Pierre-Alexis, une première !

Après quelques séances running du jeudi me voilà inscrit pour les fameuses foulées du tram. 1ère Foulée du Tram, 1ère sortie sous les couleurs de we run in nantes. 

Le jour J a sonné ! Un dimanche grisonnant, nous sommes plusieurs milliers parqués devant l’arche de départ, dans une bonne ambiance générale, mais sous un léger crachin breton. On en profite pour échanger avec les autres membres WRIN, rencontrés il y a quelques semaines. 45 minutes d’attente, un clapping générale et c’est parti, (pour les premiers). Nous on se rapproche de la ligne de départ en marchant pour pouvoir enfin lancer le chrono. Les premiers mètres sont ponctués de course et de marche. Premier virage et petite montée plus tard, nous sommes bien partis.

Les premiers kilomètres se font rapidement mais en slalomant entre plusieurs participants. Je me retrouve rapidement accompagné de Thomas. Après 5-6 Km on se rend compte que nous sommes partis un peu vite. On pousse quand même sur cette allure, jusqu’au ravitaillement de l’île de Nantes. Je décide ensuite de ralentir le rythme. Thomas bien lancé part devant. L’ambiance est bonne tout au long du parcours, je croise même le regard de quelques connaissances. Je me cale dans le rythme d’un couple pendant quelques kilomètres, avant de monter la rue Jean Jacques Rousseau. Aïe ça pique, mais on nous annonce 2 km avant la ligne d’arrivée. Je relance la machine dans la descente vers la place royale et au croisement de la rue de Strasbourg, c’est le sprint final jusqu’à la ligne d’arrivée. Et oui, je la veux ma barquette de mâche !  😂

Au final, un chrono d’1h10 s’affiche sur ma montre, satisfaisant pour moi. Des foulées vraiment sympathiques, une course populaire avec beaucoup d’encouragements tout au long du parcours.

Caroline, sa 5ème participation ! 

On les attend tous les ans, c’est devenu une « institution » à Nantes : les foulées du Tram !!! C’est tout juste s’il ne faut pas trouver une bonne excuse quand exceptionnellement on ne s’y inscrit pas quand on court régulièrement et que l’on est nantais !!! Pour ma part,  5e participation , et cette année, le plaisir d’y participer sous les couleurs de Sobhi Sport !!

Je ne sais pas si c’est le rouge du tee-shirt qui m’a porté chance, les entraînements de We Run in Nantes le jeudi soir, ou, pour une fois, le fait d’avoir bien géré mon départ de course en démarrant plutôt lentement, mais cette année, j’ai pris du plaisir à courir, du début, jusqu’à la fin !!! Et ca faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivée ! J’étais sereine tout le long du parcours, enfin plus ou moins, car après les 4 premiers km plutôt lentement à me faire doubler par paquets de 100 (mais c’était prévu et je le vivais bien!!!), j’ai commencé à accélérer un peu, en maintenant un rythme à 5min15-20 de moyenne au km (ce qui est top pour moi!!!), tout en veillant à ne pas craquer avant les derniers km…Mais, les multiples encouragements, les applaudissements, les nombreux tee-shirts rouges Sobhi croisés, et la forme toujours au rendez-vous à l’entrée dans Nantes (un bon critère!), m’ont portée jusqu’à l’arrivée avec le sourire et le plaisir une fois de plus d’avoir participé à cette ambiance de course particulière, avec mon meilleur chrono depuis 5 ans! 

Et on a toujours la même satisfaction de récupérer sa barquette de mâche (celle-ci est meilleure que celle que l’on achète!) et son tee-shirt à l’arrivée !!!  Avec cette année, une nouveauté à l’arrivée pour moi : le debrief de toute la team Sobhi au magasin, autour d’une petite bière, avec toute la bande des entraînements du jeudi soir et quelques champions ambassadeurs de la marque. C’était super sympa !

Ce qui est bien dans cette ambiance, c’est que champion ou pas, personne ne se sent supérieur à qui que ce soit : on est tous contents de parler de nos sensations de course, de donner un avis sur le circuit, d’écouter celles du copain ou de la copine et surtout de parler des prochains objectifs à venir !!!

Alors vivement la suite, les prochains entrainements et les prochains dossards ! Pour ma part, pour la 2e année, je participe au Duo de l’Hermine au Marathon de Vannes avec un copain : je fais 19km et lui 23. Puis ce sera le trail de Chantenay comme tous les ans, et pour finir l’année, le marathon de la Rochelle fin novembre.  

Timothée, ses premières Foulées ! 

Et voilà, c’est un premier pas de fait, une première foulée à vrai dire. Après quelques mois mis à la course, le moment était venu de faire une mise en pratique, de venir tâter un peu l’effervescence d’une course avec une participation monstre et ressentir l’excitation grisante d’avant le départ !

Pour cette participation, j’ai pu faire équipe avec un camarade runner, Thierry, qui avait un temps objectif qui me tentait fortement de suivre, nous avons donc décidé de partir ensemble et qu’advienne que pourra, comme on dit !

Rendez-vous à Sobhi et arrivé sur les lieux un peu avant le départ. Petit tour de chauffe pour rejoindre le départ et on en a profité pour retrouver notre petite team Sobhi. Une fois chose faite, nous avons pu nous incruster au beau milieu de la file qui patientait sagement avant le départ. Au moins avant de partir et pour ne pas avoir froid, nous étions serrés les uns contre les autres, un peu comme un groupe de pingouins quoi 🙂 Le départ arrive enfin, on peut voir les premiers courir au loin et doucement on se met à avancer, puis dès que possible on s’est mis à courir et surtout à se faufiler aussi bien que possible entre les coureurs pour se frayer un chemin. Je suivais Thierry comme son ombre, ou à le devancer lorsqu’il était bloqué. Et c’est ainsi que nous avons pu remonter un certain nombre de coureurs. J’ai suivi avec une allure qui me sortait de ma zone de confort, mais que j’arrivais à tenir, en tout cas pendant un moment. Après un certain temps, la densité a baissé et nous avons pu garder un bon rythme pour aller tranquillement dépasser la zone seuil et taquiner le rouge. Un peu après avoir dépassé les 10, vers le pont qui menait à l’ile de Nantes, j’ai dû décrocher un peu et réduire l’allure, mais sans jamais m’arrêter. .Ca y est, la dernière ligne droite approche, le centre-ville n’est pas loin, même si le parcours contourne encore un peu avant d’y arriver.

Donc pas d’excuses, on tient bon ! Les autres autour ne lâchent pas, donc fonce ! C’est étrange cette sensation, seul au milieu de ce flot, tous dans la même direction, avec la même destination. Mais la fin reste la plus coriace vu qu’il y a quelques montées. Dernier ravito, j’essaie de chopper un gobelet à la volée, en essayant de ne pas m’étouffer. Allez encore 2km. Les montées et la fin se font plutôt bien, mais les dernières centaines de mètres furent assez dures, un oeil sur la montre à décompter les mètres, toute dernière ligne droite et je passe enfin l’arche d’arrivée.

On se fait biper pour le chrono et enfin on peut s’arrêter, vu que c’est fini ! On se retrouve entre membres We run in nantes, avec « Alors tu as fait combien ? », félicitations et encouragements avec un peu de réconfort. On fini par rentrer tranquillement au magasin pour un verre et se reposer un peu.

Super aventure, heureux d’y avoir participé et d’avoir fait un temps assez bon et surtout de ne pas avoir lâché. C’est un pas de plus vers la suite, à entrainement difficile, guerre facile !

 Kévin, le coureur aguerri ! 

Ah les Foulées du Tram, certainement la course la plus attendue par beaucoup de coureurs de la Loire-Atlantique. Même si personnellement je fais environ entre 15 et 20 courses dans une saison, c’est toujours un plaisir d’y participer.
Pour ma septième participation et la deuxième avec le maillot de Nantes Sobhi Sport et après la déception de 2016, l’objectif cette année était de finir dans le top 10.
Alors qu’un petit crachin tombait peu avant le départ qui me faisait presque regretter mes petits gants (oui je suis frileux des mains…), je me plaçais d’emblée au deuxième rang sur la ligne de départ. 15h, coup de pétard !!! Je me mets de suite dans les foulées de la tête de course, partie à vive allure. Je sais déjà que ça ne sera que pour les premiers kilomètres, car ça va vraiment vite… Et c’est alors ce qui va se passer vers le 4e km lorsqu’une accélération a été faite devant me laissant décrocher de plusieurs mètres. Je suis alors en 7e position. Derrière, le 8e est loin. Je garde malgré tout un bon rythme car les sensations sont là. Sur les Pas Enchantés, j’ai la surprise de voir un concurrent s’arrêter. Je vire donc en 6e place. Il faut absolument que je la garde car de toute façon je ne peux pas mieux faire vu l’écart qui grandit avec les hommes devant moi que j’aperçois au loin. Je me retourne de temps en temps pour voir où est le 7e mais je ne le vois pas. Tant mieux 😉 .Bizarrement, je me sens encore mieux en arrivant sur l’île de Nantes. Passage au km 10 en 33’03 ». Je gère tranquillement les quelques petites côtes notamment la rue JJ Rousseau avec une belle ambiance en arrivant place Graslin. La montée finale avec la Cathédrale en toile de fond et la foule qui crie et applaudit est géniale. Reste à négocier le dernier virage et une centaine de mètres avant l’arrivée et belle joie d’avoir accompli mon objectif. S’en suivi le podium avec des milliers de coureurs et « joëllettes » qui passaient devant nous tous heureux d’en finir, car pour certains c’est la seule course de l’année. Vivement l’année prochaine !!!

Nous remercions Caroline, Pierre-Alexis, Timothée et Kévin pour nous avoir fait revivre les Foulées du Tram à leur manière.

A l’année prochaine alors ! 

No Comments

Leave a Comment